En voilà un sujet qui fait couler beaucoup d'encre. Permettez-moi donc de répandre la mienne. 

Pourquoi parler du cross-play ? La réponse est simple, cette pratique semble  commencer à se démocratiser. Avec la multiplication des plateformes de jeux ainsi que des succès considérables de nombreux jeux multijoueurs, des revendications se font entendre.

Avant toute chose, pour ceux qui se demanderaient de quoi je parle, le cross-play ou le  cross-platform play, désigne la possibilité, pour des joueurs de différentes plateformes de jouer ensemble. Quel avantage pourrait-on y trouver ? Pour nous, simples joueurs, l'arrivée du cross-play signerait  la fin de nos frustrations. Plus besoin de prier vos amis microsoftiens,  pour qu'ils troquent leur Xbox contre une PS4 pour que vous puisiez jouer ensemble. Cependant le cross-play pourrait aussi s'avérer avantageux pour des jeux qui perdent de plus en plus de joueurs. Prenant le cas d'Overwatch. Le FPS de Blizzard a vu son nombre de joueurs PS4 drastiquement baissé en Ranked au cours des derniers mois. Or il n'est pas impossible qu'une partie des joueurs aient déserté le jeu, simplement  car ils n'avaient personne avec qui jouer à l'heure où le jeu est de plus en plus invivable en soloqueue. 

Certes, cela ne constitue pas  vraiment un bon exemple, dans la mesure où le cross-play sur Overwatch serait clairement au désavantage des joueurs consoles (le jeu étant bien plus optimisé sur PC). Mais pourquoi ne simplement pas ouvrir le cross-play entre console ? Cela met en lumière le cœur du problème. Si  le cross-play n'est pas pleinement démocratisé aujourd'hui, c'est  simplement car nous les joueurs, pâtissons de la concurrence entre Sony  et Microsoft. En effet, chaque fois que l'idée est suggérée, le refus de  Sony est toujours justifié de la même façon. Sony serait "le meilleur endroit pour jouer" et n'aurait donc pas besoin de s'ouvrir, d'autant plus que le nombre de joueurs actifs sur le PSN serait amplement suffisant et qu'il n'y aurait donc pas besoin d'aller chercher des partenaires de jeu chez les concurrents. Avec de tels arguments, l'on pourrait croire que le cross-play ne verra jamais véritablement le jour.  C'est sans compter sur les joueurs qui ont finalement su se faire entendre. En ce début d'année 2019, Sony a craqué et le jeu Rocket League s'est ouvert au cross-play (encore en version bêta pour le moment), permettant ainsi aux joueurs de tous horizons de se retrouver.  Paladins avait également annoncé une mise à jour prévoyant le cross-play en fin d'année 2018 mais elle fut repoussée. 

Les constructeurs ne peuvent donc plus ignorer les revendications grandissantes des joueurs. Les débats se multiplient et de plus en plus de jeux envisagent cette possibilité. L'année 2019 sera-t-elle celle du cross-play ?